Des championnats romands de piste couronnés de succès

Le vendredi 13 mars, je participais au vélodrome de la queue d’Arve aux championnats romands sur piste. Du fait de leur place très tard dans la saison de piste (la saison de route ayant déjà commencé depuis presqu’un mois pour la plupart des coureurs), ces championnats voient une affluence des plus éparses. Je n’ai moi-même pas du tout préparé spécifiquement cet événement puisque je n’ai plus touché mon vélo de piste depuis plus d’un mois. Mais comme c’est à Genève, j’ai vraiment envie de bien faire. Je commence par une poursuite sur trois kilomètre que je remporte en 3 min 38. La suite ici…

La Vienne classic, première manche de la coupe de France DN3

Lors de la journée de la femme, dimanche 8 mars, je participais à la première manche de coupe de France DN3 vers Poitiers. Nous avons logé dans un hôtel jouxtant le Futuroscope, principale attraction de la région.  L’objectif étant de placer un maximum de coureurs dans les 50 premiers, pour marquer des points au classement général. La Vienne classic, comme son nom l’indique, est une classique qui se court entre Chasseneuil et Chauvigny.

Le camp à Majorque des espoirs et la première course de Jacques avec son équipe

Moins d’une semaine après mon stage à la Londe-les-Maures, je partais direction l’Espagne pour un stage à Majorque en compagnie des espoirs du Lancy ainsi que de Philippe Bossy et de Stéphane Bisiaux. Nous logeons dans une maison familiale de Philippe, ce qui nous permet de nous offrir ce camp à un prix très appréciable. Nous nous partageons les tâches ménagères et tout le monde y met du sien. L’ambiance dans le groupe est vraiment bonne, et les instants de franche rigolade son bien nombreux… la suite ici.

Un camp à la Londe et une première course encourageante pour Jacques

C’est l’esprit léger que je me suis rendu au départ du traditionnel stage de début de saison du vélo club Lancy à La Londe-les-Maures, dans le sud de la France. En effet, je venais de passer avec succès un examen qui occupait mon esprit depuis la nouvelle année ; je pouvais donc me consacrer pleinement à ma passion. J’étais d’autant plus heureux que je n’avais pas pu participer au camp de l’année précédente, puisqu’il tombait sur la même semaine que le stage de mon équipe. Le stage se déroulait du 7 au 15 février, au centre Azuréva, un cadre parfait pour la pratique du cyclisme. la suite ici…